menu
Contactez-nous

Le logement et les épisodes caniculaires

Cette année, la France a été touchée par plusieurs épisodes caniculaires. Chacun a dû faire face à des températures particulièrement difficiles à supporter. Selon une étude de l’Ifop, 69 % des Français souffrent d’une chaleur trop forte dans leur logement (étude menée en juin 2022)

Cette difficulté, de plus en plus intense et fréquente, concerne tout le monde, y compris certaines personnes habitant des logements neufs ou récemment réhabilités.

 

Comment se protéger au mieux ?

Lors de chaque épisode caniculaire, les services de l’Etat diffusent une information de prévention avec des conseils essentiels. Ces messages sont relayés sur la page Facebook de l’Office (@79habitat).

L’étude de l’Ifop met en avant que, pour se protéger et lutter contre la chaleur :

  • 82 % des Français ferment les stores ou les volets,
  • 77 % aèrent la nuit,
  • 62 % ferment les fenêtres en période d’ensoleillement,
  • 41 % utilisent un ventilateur,
  • 21 % un climatiseur.

Lors de ces canicules, la solidarité entre voisins est également très importante. Les personnes seules et âgées sont particulièrement vulnérables et exposées. Il ne faut pas hésiter à leur rendre visite pour s’assurer qu’elles vont bien et qu’elles s’hydratent régulièrement.

Et l’isolation des logements ?

Chaque année, Deux-Sèvres Habitat investit massivement pour le renouvellement et la réhabilitation de son patrimoine. Près de 20 millions d’euros y sont annuellement consacrés :

  • Constructions neuves, certifiées NF Habitat, conformes à la Réglementation Thermique et Environnementale en vigueur.
  • Réhabilitations thermiques des bâtiments collectifs anciens, certifiées NF Habitat, avec l’amélioration de l’étiquette énergétique (DPE).
  • Programmes annuels de rénovation-maintenance avec l’amélioration et le renouvellement des ouvrages (chaudières, menuiseries, isolation des combles, ventilation, autres…).

Dans ce cadre, l’amélioration de la performance énergétique est LA priorité. Cette dernière doit permettre :

  • un meilleur confort thermique des logements lors des hivers,
  • de maîtriser le montant des charges de chauffage payées par les locataires et, ce, malgré la flambée en cours du prix des énergies.

Ces investissements de qualité garantissent un bon niveau de performance thermique lors des mois d’hiver. Leur impact doit également profiter aux locataires lors des fortes chaleurs. Malgré cela, les épisodes caniculaires peuvent demeurer difficiles à supporter. Dans tous les cas, il convient de se préserver autant que possible, notamment en suivant les conseils de prévention tels qu’ouvrir les fenêtres la nuit et fermer les volets la journée.

Réhabilitation 2022 de 65 logements au Clou Bouchet : gain énergétique de 62%.

Partagez :