menu
Contactez-nous

Réhabilitation du quartier du Bois d’Anne à Bressuire

Les travaux de réhabilitation des 56 logements, situés rue du Petit Patis et rue de l’Ouche à Bressuire, sont terminés. Les 3 bâtiments, « Antilopes », « Biches », « Chevreuils », construits en 1975, ont pris un véritable coup de jeune : amélioration importante des performances énergétiques, du confort des logements et du cadre de vie !

Le quartier du Bois d’Anne à Bressuire

Performance énergétique

Les travaux de réhabilitation thermique ont permis de passer d’une étiquette énergétique F (335 Kwep/m²/an pour les bâtiments « Antilopes » et « Biches », 323  Kwep/m²/an pour le bâtiment « Chevreuils ») à une étiquette B (69 Kwep/m²/an pour les bâtiments « Antilopes » et « Biches », 68  Kwep/m²/an pour le bâtiment « Chevreuils ») : 

  • Isolation thermique par l’extérieur des bâtiments.
  • Isolation des combles et des planchers hauts des caves.
  • Installation d’une chaufferie collective à granulés de bois.
  • Pose de volets roulants électriques.

Chaufferie collective à granulés de bois = moins de pollution et plus d’économies !

Chaufferie collective à granulés de bois

Cette importante amélioration doit permettre une baisse significative de la facture de chauffage des locataires.

Impact environnemental : 58 tonnes de CO2 économisés chaque année !

Confort des logements et qualité du cadre de vie

La réhabilitation de ce petit quartier a permis de lui rendre son attractivité et de proposer un cadre de vie refait à neuf dans un environnement verdoyant.

  • Réfection des façades par la pose de l’ITE
  • Remplacement des gardes corps des balcons
  • Réfection complète des halls et des cages d’escaliers
  • Amélioration de l’éclairage des parties communes
  • Réfection des peintures, des tapisseries et des revêtements de sol de toutes les pièces des logements
  • Création d’un placard dans chaque chambre et dans l’entrée
  • Remplacement des équipements sanitaires (éviers, radiateurs…)
  • Réfection de la salle de bain avec pose de douche « à l’italienne », de porte serviettes chauffants et de vasques sur meuble
  • Mise en place d’équipements économes en eau
  • Réfection complète de l’installation électrique
  • Mise en place d’une VMC hygroréglable
Des logements refaits à neuf

Coût de l’opération

Cette réhabilitation représente un investissement de 2 717 000 €, soit 48 500 € par logement.

  • Subvention FEDER : 84 000 €
  • Subvention Région Nouvelle Aquitaine : 217 000 €
  • Subvention Conseil Départemental 79 : 20 000 €
  • Deux-Sèvres Habitat : 2 396 000 € (dont emprunt « Banque des Territoires » de 1 198 000 €)

Maître d’oeuvre : ACE

Partagez :